Réponses au questionnaire "dotations"

<div class='url' style='display:none;'>/se/vd/</div><div class='dom' style='display:none;'>pfarrverein.ch/</div><div class='aid' style='display:none;'>1907</div><div class='bid' style='display:none;'>617</div><div class='usr' style='display:none;'>384</div>

Résultat des travaux de l'Assemblée générale du 23 juin 2017
Eric Bornand,
Réponses et remarques à propos du questionnaire de juin 2017 sur les dotations

Le document complet (11 pages) peut être téléchargé ci-dessous

Réunis en Assemblée générale le 23 juin 2017 à l’UNIL, des membres de la Ministérielle ont répondu collectivement aux questions relatives aux dotations. Suite à cette AG, le questionnaire a été rempli en ligne et le Comité chargé de synthétiser, tant que faire se peut, les discussions de la matinée dans le présent document.

Les ministres présents expriment leur vive reconnaissance au Conseil synodal qui a sollicité une réponse de l’Association sur ces domaines si importants pour la vie de l’Église.

Suite à cette démarche, le questionnaire en ligne a été rempli au nom de l’Association. Toutefois, les réponses ainsi obtenues, ainsi que les explications du présent document, ne peuvent pas être considérées comme une prise de position définitive de la Ministérielle.
(voir le préambule du document joint)

En résumé :

Quelques remarques sur la méthode :

• Beaucoup regrettent que le questionnaire soit avant tout quantitatif.
• Les conditions de la consultation ne permettent pas une vision représentative et pondérée de l’ensemble du corps ministériel.
• La focalisation du questionnaire sur la répartition des tâches entre ministres et laïcs est problématique. Ne faudrait-il pas compléter cette recherche par une répartition des tâches entre bénévoles et professionnels ?
• Le fait de mettre à plusieurs reprises les domaines en concurrence est maladroit et peut être très mal vécu. Cela risque de privilégier ceux qui sont plus capables de se défendre (on pense à la défense des offices de poste par exemple, ou à celle des horaires de train).
• Le questionnaire ne permet pas de s’exprimer sur le rapport entre les forces consacrées à la gestion de l’EERV et celles à disposition pour les activités liées directement à la mission.
• Nous insistons sur la nécessité à travailler le sens et pas uniquement les tendances ou les préférences des uns des autres, ce que laisse malheureusement penser la démarche de consultation.

Trois coups de cœur :

• Notre démarche fait apparaître un fort intérêt général pour les nouveaux projets
• Notre démarche fait apparaître que beaucoup de collègues sont disposés à une modification des fonctionnements actuels en matière de dotation, perçus comme trop rigides et faisant trop peu appel aux charismes personnels.
• On note aussi un intérêt marqué pour garder, voir renforcer les prérogatives des paroisses, au moyen d’une gestion régionalisée. Est-ce à dire que la nouveauté devra impérativement passer par les paroisses ?

Autor: Eric Bornand     Bereitgestellt: 12.07.2017    
 
aktualisiert mit kirchenweb.ch