Sektion Bern

Baptême

Le baptême

Le baptême est l’un des deux sacrements de l’Eglise réformée.
Il a été institué par Jésus lui-même, selon ce que nous rapporte l’Evangile de Matthieu au chapitre 28 v.16-20.

(Autres références dans le Nouveau Testament : Actes des apôtres, chapitre 2, versets 36-39, Lettre aux Ephésiens, chapitre 4 versets 1 à 6).

Préparations
Le baptême est préparé par une ou deux visites pour permettre à la famille, et à l’enfant, de se familiariser avec le pasteur, d’avoir une réflexion sur les enjeux spirituels de ce sacrement, et sur le chemin proposé au baptisé et à sa famille. Il est vivement recommandé de s’y prendre à l’avance.

Télécharger le flyer baptême de REFBEJUSO

Télécharchez sous www.refbejuso.ch le règlement écclésiastique. Les articles 33 à 37 régisse le baptême au sein des Eglises réformées Berne–Jura–Soleure
A. Schiffmann<div class='url' style='display:none;'>/se/bef/</div><div class='dom' style='display:none;'>pfarrverein.ch/</div><div class='aid' style='display:none;'>2990</div><div class='bid' style='display:none;'>1312</div><div class='usr' style='display:none;'>2084</div>

A. Schiffmann

Taufwasser<div class='url' style='display:none;'>/se/bef/</div><div class='dom' style='display:none;'>kirchenweb.ch/</div><div class='aid' style='display:none;'>34</div><div class='bid' style='display:none;'>377</div><div class='usr' style='display:none;'>24</div>

Taufwasser

Johannes der Täufer tauft Jesus —  Johannes der Täufer tauft Jesus<div class='url' style='display:none;'>/se/bef/</div><div class='dom' style='display:none;'>pfarrverein.ch/</div><div class='aid' style='display:none;'>2990</div><div class='bid' style='display:none;'>1314</div><div class='usr' style='display:none;'>2084</div>

Johannes der Täufer tauft Jesus: Johannes der Täufer tauft Jesus

Refbejuso
» http://www.refbejuso.ch/fr/fondements/le-bapteme-et-la-sainte-cene.html

Les sacrements: le baptême et la Sainte Cène
L'Eglise réformée ne connaît que deux sacrements: le baptême et la Sainte Cène

Le baptême

Comment se déroule un baptême? L'eau et l'invocation de Dieu sont les éléments constitutifs du baptême. Dans toutes les Eglises, le baptême se fait au nom du Dieu trinitaire: le père, le fils et le Saint Esprit. Dans nos régions, il est d'usage lors du baptême d'un enfant d'humecter le front du baptisé avec de l'eau (baptême par aspersion). D'autres Eglises pratiquent le baptême en plongeant le corps entier du baptisé dans l'eau (baptême par immersion).

Quelle est la signification du baptême? Le baptême est un signe donné par Dieu qui nous accueille au sein de son alliance conclue avec les hommes en Jésus Christ. Il s'agit d'un événement empreint d'un profond mystère. L'eau, le prénom donné au baptisé, l'apposition des mains, l'habit de baptême, la lumière de la bougie de baptême – autant d'éléments qui ont une grande signification symbolique. A travers son langage symbolique, le baptême parle à l'être humain dans sa totalité; le message de l'Evangile et la rencontre avec Dieu deviennent tangibles. la demande de bénédiction exprime le souhait d'un accompagnement de Dieu, de sa bienveillance et de la protection qu'il nous donne sur le chemin de la vie.

L'appartenance à l'Eglise: par le baptême, les individus sont accueillis au sein de l'Eglise chrétienne et deviennent des membres à part entière de la grande communauté universelle des disciples de Jésus. Ceci explique pourquoi le baptême n'est pas célébré dans l'intimité familiale mais dans le cadre d'un culte à l'Eglise. La communauté rassemblée exprime et souligne cette dimension.

Le caractère unique du baptême: un chrétien ou une chrétienne n'est baptisé qu'une seule fois. Le baptême ne se répète pas; même si une personne baptisée dans une Eglise souhaite ultérieurement rejoindre une autre confession. Durant l'année 1973, les représentants de la Fédération des Eglises protestantes de Suisse (Eglises réformées), de la Conférence suisse des évêques de l'Eglise catholique-romaine et de l'Eglise catholique chrétienne ont signé un accord de reconnaissance réciproque du baptême. Un rebaptême signifierait que le baptême déjà réalisé n'est pas reconnu. Le certificat de baptême, la bougie de baptême et les célébrations de rappel de baptême proposées par l'Eglise elles-mêmes sont des signes tangibles qui servent à maintenir vivante la signification du baptême.

Baptême pour enfants et baptême pour adultes: dans nos Eglises nationales, il est d'usage de baptiser les enfants. L'enfant baptisé confirme son baptême après avoir achevé le catéchisme . S'ils le souhaitent, les adultes peuvent être à tout moment baptisés . Ils suivent dans cet objectif un enseignement préalable au baptême.

Parent, parrain et marraine: les parents, et témoins du baptême prennent part au baptême. Ils s'engagent à tout mettre en œuvre pour élever l'enfant baptisé dans la foi chrétienne. Au moins un des parents doit être de confession réformée. Parrain et marraine sont les témoins du baptême. Ils soutiennent les parents et s'engagent à aider l'enfant, en particulier si les parents ne seraient plus en mesure de le faire. Les témoins du baptême ont au moins 16 ans et au moins l'un d'eux est protestant et confirmé.

Bénédiction et présentation: Les parents qui souhaitent laisser à l'enfant le choix d'appartenir ou non à l'Eglise peuvent simplement présenter leur enfant pour la bénédiction. La présentation et la bénédiction n'ont toutefois pas la signification du baptême. Elles laissent en particulier en suspens la question d'un éventuel baptême par exemple au moment de la confirmation ou à l'âge adulte. La bénédiction d'un enfant est, dans son rite et dans les paroles prononcées, bien distinctes du baptême. Toute bénédiction peut être répétée. Elle ne fait pas l'objet d'une inscription dans le registre ecclésiastique.

Vous souhaitez faire baptiser votre enfant ou vous faire baptiser vous-même? Vous êtes indécis? Rédigée dans une perspective oecuménique, la brochure Le baptême vous donne toutes les explications et informations autour de ce sacrement, de sa signification et de sa célébration.

La Sainte Cène

La Sainte Cène rappelle le dernier repas que Jésus prit avec ses disciples. On parle aussi de "table du seigneur" ou de "repas du seigneur" pour souligner que c'est Jésus Christ qui invite ses disciples à partager le repas: ces termes se sont imposés dans le dialogue œcuménique; on les trouve surtout dans les anciens documents.
Le terme d'Eucharistie (rendre grâces), qui s'est imposé dans les traditions catholique romaine et catholique chrétienne, reflète l'attitude de la communauté, qui entend remercier Dieu pour sa sollicitude envers les hommes .
Au 16e siècle, un conflit irréconciliable autour de la signification de la sainte cène a divisé la chrétienté. Les esprits se sont divisés autour de la question de la présence effective du Christ dans la sainte cène. Ce conflit a divisé les Eglises issues de la réforme jusqu'en 1973. La Concorde de Leuenberg a réglé depuis la question de l'hospitalité eucharistique entre les Eglises réformées et luthériennes. Cette question reste irrésolue entre les Eglises issues de la réforme et l'Eglise catholique romaine.

La signification de la Sainte Cène
Les Eglises protestantes réunies au sein de la Concorde de Leuenberg se sont mises d'accord autour de la formule suivante:
Dans la Cène, Jésus-Christ, le ressuscité, s'offre lui-même, en son corps et en son sang donnés pour tous, par la promesse de sa parole, avec le pain et le vin. Il nous accorde ainsi le pardon des péchés et nous libère pour une vie nouvelle dans la foi. Il renouvelle notre assurance d'être membres de son corps. Il nous fortifie pour le service des hommes.
Cette formulation consensuelle de la Concorde de Leuenberg confère à la Sainte Cène une grande variété de significations. Nous en donnons ici quelques extraits:
•La Sainte Cène, commémoration de la présence de Jésus Christ, de l'annonce de sa mort et de sa résurrection sous le signe du pain et du vin.
•La Sainte Cène, manifestation de la présence de Dieu parmi la communauté et la communauté des frères et sœurs réunis.
•La Sainte Cène, rémission des péchés, signe de réconciliation, au sein de la communauté, avec Dieu et entre les êtres humains.
•La Sainte Cène comme expression de paix.
•la Sainte Cène qui nous fortifie dans le service à l'autre et au monde.
•La Sainte Cène comme prière au Saint Esprit, qui nous console, nous renouvelle et nous renforce.
•La Sainte Cène comme louange et action de grâces (remerciement) à Dieu pour son action de guérison (rédemptrice) en Jésus Christ, pour sa création et sa sauvegarde des créations et des créatures.
•La Sainte Cène comme appel à la solidarité avec celles et ceux qui manquent de pain, de justice et de paix.


Les éléments de la célébration de la Sainte Cène
La pasteure ou le pasteur est responsable de la conduite de la cène. Ils ont le devoir de veiller à ce que les éléments liturgiques fondamentaux de la sainte cène soient respectés. Il s'agit de:
• l'action de grâce et la louange
• l'évocation de la vie et de la mort du Christ ainsi que les paroles d'institution
• la demande d''intercession du Saint Esprit
• l'action de rompre le pain et de boire le vin
• le partage du pain et du vin avec la communauté

L'invitation à la Sainte Cène
Au sein des Eglises réformées Berne-Jura-Soleure, toutes celles et ceux qui recherchent la communion avec Jésus Christ sont appelés à participer à la Sainte Cène.
Les enfants qui participent à la Sainte Cène doivent y avoir été préparés d'une manière appropriée par leurs parents, par le catéchisme ou dans le cadre de l'enseignement religieux à l'école.
Pour les personnes malades, handicapées ou âgées, qui ne peuvent pas prendre part à la Sainte-Cène avec la communauté, la pasteure ou le pasteur peut, à leur demande, la célébrer à leur domicile, si possible en présence d'autres membres de la communauté.


Bereitgestellt: 20.02.2015     
aktualisiert mit kirchenweb.ch