A l’occasion de la démission de notre présidente

IP-1-2021-Jean-Eric-Bertholet (Foto: Mark Haltmeier)

Sibylle Peter a été élue dans notre comité lors de l’AD de 2012. Très vite, elle en a repris une vice-présidence. Et, lors de l’AD de 2016 à Lausanne, elle a été élue présidente.
Jean-Eric Bertholet
A l’origine jardinière d’enfant, elle a travaillé comme pasteure à Lausanne et Sainte-Croix, et, depuis 2012, à Morges (VD).
La place des Eglises et des pasteur(e)s dans la société lui tient à cœur. Elle s’est beaucoup engagée lors de nos assises, en 2014 à Wollishofen (ZH) lors du 175ème anniversaire de la SPS, lors de la journée détente de 2016 à Lausanne et Romainmôtier, en 2018 à Bâle ensemble avec la société pastorale badoise et, aussi en 2018 à Zurich lors de la conférence sur les conflits de pouvoir («Streit um die Macht», cf. IP 4/2018). Elle a soigné les liens avec la «Plate-forme romande» qui réunit les présidents des différentes sections cantonales et qui pourrait aussi servir de modèle pour les sections suisses-allemandes.
Sibylle Peter a suivi aussi la rédaction d’Inter Pares en proposant de nombreux thèmes et, surtout aussi, les noms de nombreux contributeurs.
Le sens communautaire lui était important, naturellement entre nous autres ministres, diacres et pasteur(e)s. Elle a rédigé plusieurs rapports annuels de la SPS depuis 2016, soigné les liens avec la FEPS et la nouvelle EERS et exprimé encore une fois ce qui lui tient à cœur dans IP 3/2020 sous le titre «Penser et rêver l’Eglise aujourd’hui».
Le confinement a été pour elle l’occasion de vivre intensément ce que la communauté de l’Eglise est, pour une fois d’une autre façon, pour finir par poser cette question: «Qui pense l’Eglise aujourd’hui, qui pense à l’Eglise dans notre société?» Tout en espérant que cette période que nous vivons soit pour nous aussi une chance de nous réinventer.
Cette période très intense que nous vivons et qui a requis d’elle un engagement tout particulier à Morges l’a poussée à se décharger de ses obligations vis-à-vis de notre comité.
Nous la remercions ici de son engagement au sein de notre comité et lui souhaitons tout de bon pour son engagement paroissial.
Bereitgestellt: 12.03.2021    
 
aktualisiert mit kirchenweb.ch