ZH: Rapport annuel

IP-2-2020-Corsin-Baumann<div class='url' style='display:none;'>/</div><div class='dom' style='display:none;'>pfarrverein.ch/</div><div class='aid' style='display:none;'>77</div><div class='bid' style='display:none;'>3748</div><div class='usr' style='display:none;'>380</div>

Chers membres,
Après les festivités de 2018, l’année 2019 sous revue peut être qualifiée de calme. Le comité s’est réuni à cinq reprises pour des séances ordinaires. Plusieurs rencontres ont en outre été organisées pour préparer la conférence prévue en janvier 2020 sur le thème «L’essence du ministère pastoral» (image du ministère, image de soi, vœux de consécration, etc.). Faute d’inscriptions suffisantes – par manque d’intérêt? –, la conférence a malheureusement dû être annulée.
Corsin Baumann
Pour le comité, cela fut une grande surprise, car nous étions persuadés que ce thème abordait une question d’actualité, ce qui nous avait été confirmé par le secrétaire général du Conseil de l’Eglise et le responsable de la formation. D’autres personnes – les représentants d’autorités et d’autres groupes professionnels, par exemple – nous avaient également à plusieurs reprises approchés dans ce sens.
Lors de leur rencontre de janvier 2019, les délégués du chapitre ont demandé au comité comment il jugeait l’émergence de tendances conservatrices parmi les jeunes collègues, certains d’entre eux remettant même en question l’ordination des femmes. Pour répondre à cette question, nous avons, d’une part, discuté avec le président du Conseil de l’Eglise et le responsable des services généraux de l’Eglise et, d’autre part, organisé une table ronde avec le professeur Thomas Schlag et Juliane Hartmann. En substance, il en est ressorti que la tendance existe bel et bien, mais qu’elle n’est pour le moment pas considérée comme un problème général. La question est aussi de savoir ce que la société pastorale pourrait faire en la matière.
Toutes les associations du personnel de l’Eglise se réunissent deux fois par année. Ces réunions sont précieuses. Malheureusement, aucun membre du comité n’a pu participer à la première séance de 2019. Vu que le comité n’est pas complet – depuis un certain temps déjà – et que Liv Kägi est absente pour cause de maternité, les contacts avec la SPS et l’organe faîtier des associations du personnel de l’Etat sont très réduits.
La réorganisation de notre association, qui s’était avérée indispensable (enregistrement sur le site internet de la SPS-section de Zurich et adaptation de la base de données des membres), s’est certes traduite par une légère diminution des membres, mais ceux-ci peuvent désormais être contactés plus rapidement au moyen d’une lettre d’information électronique. Par ailleurs, la gestion des cotisations est facilitée, les processus sont plus efficients et les dépenses pour le papier et les timbres sont supprimées.
Nous constatons cependant que de nombreux membres de la société pastorale du canton de Zurich ne sont pas enregistrés. Nous vous prions de corriger cela et de veiller à ce que les informations vous concernant soient à jour. Les changements d’adresse devraient également dans tous les cas être annoncés au secrétariat: Société pastorale du canton de Zurich, secrétariat, Evelyne Lott, Kirchbühlstrasse 40, 8712 Stäfa.
Pascale Killias a quitté le comité à la fin de l’année, ayant été nommée à la direction des aumôneries d’hôpital dans la ville de Zurich. En sa qualité d’aumônière d’hôpital, elle représentait les ministères spéciaux au sein du comité. Nous souhaitons expressément que ce domaine particulier reste représenté dans le comité et recherchons par conséquent une personne prête à prendre la place vacante.
Le comité devrait toutefois aussi être renforcé de manière générale et, en été 2021, un nouveau président ou une nouvelle présidente devra être élu(e).

Nous vous présentons, chers membres, nos meilleures salutations.

Pour le comité.
Corsin Baumann, président
Bereitgestellt: 12.06.2020     Besuche: 41 Monat
 
aktualisiert mit kirchenweb.ch