Pour une pédagogie religieuse pluridimensionnelle

ip-4-2019-Rahel-Voirol-Sturzenegger<div class='url' style='display:none;'>/</div><div class='dom' style='display:none;'>pfarrverein.ch/</div><div class='aid' style='display:none;'>77</div><div class='bid' style='display:none;'>3621</div><div class='usr' style='display:none;'>380</div>

La formation religieuse, c’est simplement «communiquer l’Evangile» (Ernst Lange). Pour ce faire, de nouvelles formes de communication sont nécessaires. L’Evangile – la bonne nouvelle libératrice d’un Dieu tourné vers les humains – ne peut pas simplement être enseigné ou appris, mais doit s’inscrire dans une démarche où expérience personnelle et communication se complètent.
Rahel Voirol-Sturzenegger
L’Eglise réformée bernoise s’est attelée à l’élaboration d’un nouveau concept de pédagogie religieuse. La proposition du groupe de travail institué à cet effet sera mise en consultation l’année prochaine. Visant une approche aussi globale que possible, le concept définit sept dimensions de la pédagogie religieuse. Dans l’enseignement / catéchèse, la plupart des offres couvrent plusieurs dimensions à la fois, mais certaines offres pourraient mettre un accent spécifique sur l’une ou l’autre de ces dimensions.

Sept dimensions
La dimension axée sur la personne s’intéresse aux adolescents en tant que personnes, avec leurs intérêts, leurs besoins, leurs expériences et les connaissances qu’ils apportent dans leur bagage. Les contenus bibliques et dogmatiques – la deuxième dimension – doivent être intégrés dans la démarche didactique de telle manière qu’ils renforcent la personnalité et la socialité des jeunes en leur offrant des ressources pour donner sens à leur vie. La dimension Initiation vise à accompagner les adolescents sur le plan religieux lors du passage de l’enfance à l’âge adulte. L’Eglise permet aux jeunes gens de prendre peu à peu des responsabilités et d’évoluer sur leur chemin personnel au sein de la communauté humaine sous la bénédiction de Dieu. La dimension du vécu offre une sphère d’expérience (entre autre religieuse) et un abord plus global (ganzheitlich) des thématiques soulevées par la Bible, l’Eglise et le développement personnel. La démarche pédagogique doit toutefois aussi conduire à l’amour du prochain et à son expression concrète dans l’engagement pour la justice, la paix et la sauvegarde de la création (dimension Diaconie). La relation avec le divin est une autre dimension importante pour la pédagogie religieuse (dimension Spiritualité). Il s’agit d’offrir aux adolescents la possibilité d’expérimenter la foi, comme base pour se reconnaître en lien avec Dieu et avec tous les vivants et pour trouver une forme d’expression de cette foi qui leur soit propre. Le lieu de transmission de la pédagogie religieuse est la communauté, comprise dans un sens plus large que la paroisse géographique (dimension axée sur l’Eglise et la communauté). Les adolescents peuvent se familiariser avec des espaces d’Eglise, des membres de la paroisse et certaines formes d’activités de l’Eglise. Qu’ainsi l’Eglise devienne pour eux un lieu des possibles, auquel ils soient encouragés à participer activement.

L’«Etre Eglise»
On aura compris que le concept ne formule pas simplement des objectifs, mais des dimensions. Les axes proposés ne doivent effectivement pas être considérés isolément, mais dans un contexte plus large. Avec ces dimensions, il en va d’espaces de formation et de rencontre touchant la vie de toute la paroisse. Elles s’adressent aux adolescents en tant qu’individus et en tant que membres de la communauté. Les offres sont proposées comme des cadeaux et ouvrent à la participation. A titre d’exemple: dans la dimension Diaconie, les adolescents apprennent à connaître des récits sur la sollicitude de Dieu et sur la responsabilité éthique des êtres humains. Ils reçoivent un soutien personnel pour leur vie et ont la possibilité de prendre des responsabilités face au monde qui les entoure en participant à des projets diaconaux.

L’éducation religieuse, c’est l’Église
L’orientation de la pédagogie religieuse sur les dimensions susmentionnées vise à rendre compte que l’éducation religieuse n’est pas un segment d’activité séparé de la vie paroissiale, mais qu’il en est un élément essentiel. Le travail avec les enfants et les adolescents doit être conçu de manière plus globale et plus intégrée. L’éducation religieuse est un processus qui dure la vie entière. Comprise comme «communication de l’Evangile», elle se poursuit sur toutes les générations présentes dans la communauté et s’étend à toutes les offres et à tous les champs d’activité de la paroisse.

-------
L’auteur a soutenu sa thèse de doctorat sur le thème de la pédagogie religieuse au sein des Eglises en Suisse.
Elle est enseignante RefModula et membre du groupe de travail RpH chargé de la conception d’une nouvelle catéchèse.
Les autres membres de ce groupe de travail sont Patrick von Siebenthal, responsable formation continue et catéchèse (président), Christoph Kipfer, responsable de questions de jeunesse et générations du secteur Paroisse et formation, et Stefanie Lorenzen, professeure de pédagogie religieuse à l’université de Berne.
Bereitgestellt: 22.11.2019     Besuche: 72 Monat
 
aktualisiert mit kirchenweb.ch