Quelques citations tirées des exposés

IP-4-2018-SPS<div class='url' style='display:none;'>/</div><div class='dom' style='display:none;'>pfarrverein.ch/</div><div class='aid' style='display:none;'>77</div><div class='bid' style='display:none;'>3453</div><div class='usr' style='display:none;'>380</div>

Je défends expressément l’avis selon lequel toute personne ayant une fonction dirigeante au sein d’une paroisse – comprise dans le sens protestant – doit remplir les conditions suivantes:
- être élue démocratiquement (pour une durée et par un organe variables de cas en cas);
- être engagée pour la mission de l’Eglise (ordination ou assermentation, connaissance de la mission).
Werner Näf

Les collaborateurs administratifs et les secrétaires paroissiaux ne sont pas des travailleurs motivés uniquement par l’argent. Très souvent, ce sont des paroissiens engagés, souhaitant contribuer à préparer leur paroisse pour les défis actuels et futurs; et cela, loin de toute prétention sur un quelconque pouvoir – de toute façon obsolète –, mais dans un esprit de responsabilité partagée !
Ueli Spörri, membre du comité de l’association des employés administratifs de paroisses VKP

Une forme négative de pouvoir émerge partout où des personnes se considèrent elles-mêmes ou considèrent leur statut professionnel comme plus important que la mission de l’Eglise; où des personnes s’estiment irremplaçables ou abusent de leur position; où des individus se placent au-dessus de la communauté et où, au lieu de parler avec les personnes, on parle d’elles.
Felix Känzig, diacre

Tout baptisé est, par principe, habilité à exercer chaque ministère…
Par souci d’ordre, toutefois, certains sont appelés à exercer telle ou telle fonction précise. Car si chacun a un don, «il y a diversité des dons», selon l’expression paulinienne… Les paroisses n’ont pas besoin de certains, mais de tous les dons – et par conséquent de toutes les personnes prêtes à s’engager! Personne ne possède tous les dons, aucun responsable ne peut effectuer toutes les tâches. Au contraire: le corps de la paroisse a besoin de tous ses membres, chacun avec son charisme propre.
Christina Aus der Au, «Zentrum für Kirchenentwicklung»

Dans notre groupe professionnel, ce qui importe, ce n’est pas le pouvoir, mais le «pouvoir faire»!
Ueli Spörri

La question qui se pose dans chaque paroisse (et parfois au niveau régional, au sein de l’Eglise cantonale) est celle du style de gestion administrative:
- pyramidale? dirigée de haut en bas?
- inspirée du système presbytéro-synodal, de bas en haut avec des retours d’informations?
Didier Halter, OPF

Comme nous l’avons vu aujourd’hui, le pouvoir peut être constructif ou destructif. L’enjeu, dans la conception d’un modèle d’organisation, consiste à libérer le potentiel créatif et à endiguer les forces négatives.
- Les structures strictement réglementées, dotées d’une direction ferme et centralisée permettent d’endiguer les forces négatives, mais risquent d’étouffer la créativité.
- Les structures peu réglementées offrent une grande liberté d’action, mais favorisent aussi l’égocentrisme, les comportements blessants et une culture de méfiance réciproque.
Matthias Bachmann, KirchGemeindePlus
Autor: Mark Haltmeier     Bereitgestellt: 23.11.2018    
 
aktualisiert mit kirchenweb.ch