L’Église réformée dans le canton de Lucerne

IP-3-2017-Thomas-Heim<div class='url' style='display:none;'>/</div><div class='dom' style='display:none;'>pfarrverein.ch/</div><div class='aid' style='display:none;'>77</div><div class='bid' style='display:none;'>2525</div><div class='usr' style='display:none;'>380</div>

Trois voix pour dire les visions, les enjeux et les succès de communautés urbaines, périurbaines et rurales.
1. Littau-Reussbühl
Paroisse de Littau-Reussbühl, commune intégrée depuis 2010 comme quartier à la ville de Lucerne. 17'000 habitants, dont 1'300 de confession protestante. Effectif: 1 pasteur à 100%, 1 diacre à 50%, 1 secrétariat à 30%. Pasteure: Julia Gros, 32 ans, en poste depuis 6 ans.
Notre paroisse est vivante, inspirée et pleine d’énergie. Quiconque aspire à une paroisse familiale, proche de la campagne, en ville de Lucerne, y est le bienvenu! Le centre paroissial de Littau a été construit en 1976 grâce à l’engagement de nombreux paroissiens. A côté des tâches paroissiales classiques, il me tient à cœur de faire vivre l’Eglise par des moyens innovants. L’Eglise est pour moi synonyme de relation. Elle doit être moderne, fraîche et esthétique. Ou, selon Klaus Douglass: un culte doit faire plaisir, il doit donner de la force et de la joie de vivre. Il doit donner envie de croire.
Notre paroisse est florissante, mais compte tenu de sa situation à cinq kilomètres du centre-ville, il se pose néanmoins la question de savoir combien d’offres ecclésiastiques sont possibles et nécessaires. Les centres-villes et les quartiers ne doivent pas se concurrencer, mais se compléter tant sur le plan culturel que cultuel. Dans notre époque de surenchère d’offres de loisirs, cela constitue un/mon défi.
Notre audace à proposer du nouveau a été récompensée. L’AGENDA mensuel qui publie nos activités est connu loin à la ronde. Sa présentation pimpante et le «fait main» (la brochure est mise sous pli et distribuée par nous-mêmes) sont des atouts. Les pâtisseries faites maison du «Café Gott sei Dank» agrémentent les dimanches après-midi et le vent de poupe – Aufwind – insuffle chaque mois une énergie nouvelle pour affronter le quotidien. Ces succès me réconfortent.

Julia Gros

2. Sursee
Paroisse mixte rurale/urbaine (Sursee et Sempach), couvrant 27 communes politiques totalisant 60'500 habitants, dont 6'100 de confession protestante. Effectif: 3,5 équivalents plein temps pour le pastorat (1 femme et 3 hommes), diacre à 50% et secrétariat à 100%. Pasteur pour la région du Haut-Lac de Sempach (Sempach, Eich, Nottwil, Neuenkirch, Buttisholz): Hans Weber, 54 ans, précédemment économiste d’entreprise, en poste depuis cinq ans.
Notre ambition pour la paroisse: connaître nos racines et vivre selon nos valeurs chrétiennes. Nous nous engageons et œuvrons pour la paix, la justice et la sauvegarde de la création. Nos structures sont allégées et nos procédures simplifiées.
Assurer une présence physique dans les cinq paroisses, vastes et dispersées, dont je m’occupe constitue mon plus grand défi. Les pasteurs travaillent dans un esprit suprarégional, sous le mot d’ordre «UNE (grande) paroisse», et ils sont présents dans l’ensemble des 27 communes. Certains paroissiens tiennent toutefois à avoir «leur» pasteur. D’autre part, notre situation de protestants de la diaspora requiert que nous soyons attentifs au juste équilibre entre œcuménisme et fidélité à nos valeurs propres.
Avec près de 130 participants, la sortie annuelle et la fête de l’Avent offertes à nos aînés sont incontestablement des moments forts de la vie paroissiale. Les catéchumènes se réjouissent quant à eux de leur voyage de confirmation à Londres, pour visiter la Swiss Church.

Hans Weber

3. Willisau-Hüswil
Paroisse de Willisau-Hüswil, dans l’arrière-pays lucernois, comptant 12 communes et 25 300 habitants, dont 2110 de confession protestante. Effectif: 1,8 équivalent plein temps pour le pastorat (1 femme et 2 hommes). Pasteur en charge de la région de Hüswil (Fischbach, Zell, Ufhusen, Luthern): Thomas Heim, 34 ans, à Hüswil depuis 2011.
Notre paroisse offre aux hommes et aux femmes de tous âges un lieu pour découvrir la foi, la vivre et la célébrer. L’Eglise accompagne ses membres dans leur recherche de relation avec Dieu et avec les hommes. La joie dans le Dieu trinitaire doit être répandue par l’Eglise et par ses membres.
La paroisse est divisée en deux cercles, avec chacun un pasteur responsable des actes ecclésiastiques et qui le marque ainsi de sa personnalité. Le cercle de Hüswil s’étend depuis le sommet du Napf (1400 m) sur toute la région des collines et des vallées du Napf, jusqu’à son point géographique le plus bas dans la commune de Zell (564 m). Les célébrations avec les tout-petits (3 à 5 ans) sont proposées à Hüswil, tandis que l’école du dimanche et les week-ends spéciaux pour les écoliers plus âgés se déroulent à Willisau.
Depuis 2016, l’église de Hüswil peut se targuer d’être la première église pour les randonneurs cyclistes, en l’occurrence ceux qui cheminent sur la Route du Cœur. Elle invite à une halte spirituelle et les demandes de prière sont prises en compte lors des cultes. Elle est également une étape sur le chemin de Compostelle et sur l’itinéraire spirituel «Himliche Pfade». Certaines célébrations œcuméniques particulières, comme la bénédiction d’un véhicule de pompiers, sont d’excellentes occasions pour marquer la présence de l’Eglise réformée.

Thomas Heim
Autor: Mark Haltmeier     Bereitgestellt: 08.09.2017    
 
aktualisiert mit kirchenweb.ch