Rapport annuel 2016

IP-2-2017-Sibylle-Peter<div class='url' style='display:none;'>/</div><div class='dom' style='display:none;'>pfarrverein.ch/</div><div class='aid' style='display:none;'>77</div><div class='bid' style='display:none;'>2498</div><div class='usr' style='display:none;'>380</div>

Le rapport annuel de notre comité a été rédigé par notre présidente Sybille Peter.
Sybille Peter
Rencontre Suisse
Pour la SPS, le temps fort de l’année a été la rencontre suisse intitulée «Journée détente» à Lausanne et Romainmôtier les 1er et 2 mai 2016. Après l’assemblée des délégués, un repas au restaurant sous la cathédrale. Temps d’échanges privilégiés entre collègues des autres cantons logés chez des collègues vaudois. La journée du 2 mai a aussi permis de bons échanges de nouvelles entre membres des différentes sections. Les collègues alémaniques présents étaient très heureux d’avoir fait le voyage et les collègues romands qui les ont accueillis aussi. La SPS remercie beaucoup la Ministérielle vaudoise de son accueil et de son implication dans la préparation de ces journées.
Les liens avec et entre les différentes sections restent un des buts premiers de notre association professionnelle. Les changements qui se vivent dans les différentes Eglises cantonales ont des implications sur les ministères, et connaître ce qui se passe ailleurs peut aider à prendre du recul.

Rencontres allemandes et rencontre européenne
Cette année, Verena Salvisberg a intensifié les contacts avec les sociétés pastorales allemandes et européennes. La rencontre allemande des pasteurs s’est déroulée fin septembre à Travemünde. Quatre journées ont été consacrées à des réunions et à des assemblées. Le thème de la rencontre «Vivre enfin» a fait l’objet de débats animés. Le congrès de la Conférence Pastorale Européenne (CPE) a eu lieu au mois d’octobre à Bad Urach, en Allemagne. Dans le contexte européen, la CPE représente les intérêts des pasteurs et favorise les contacts entre sociétés pastorales et pasteurs. Une trentaine de pasteurs de toute l’Europe se sont réunis pour cultiver l’amitié et parler de sujets importants parmi lesquels la question des réfugiés en Europe. La journée des pasteurs badoise s’est déroulée quelques jours plus tard à Pforzheim, Allemagne.
La SPS et la Société pastorale de Baden se rencontreront les 4 et 5 novembre 2018. Les préparatifs en vue de cette réunion ont d’ores et déjà commencé.

Inter Pares
Jean-Eric Bertholet est responsable de la publication. Voici les thèmes qui ont occupé Inter Pares l’année dernière: en rapport à notre journée détente à Lausanne et Romainmôtier, Paul-Emile Schwitzguébel pasteur à cet endroit a décrit la riche histoire de Romainmôtier. Olivier Favrod a donné un aperçu des profonds changements intervenus dans l’Eglise vaudoise au cours de ces deux dernières décennies, à quoi David Freymond et André Joly ont répondu (IP 1/2016). Le numéro 2/2016 était consacré au rapport annuel et aux échos des divers cantons lors de l’assemblé annuelle. Cela correspond à notre but d’intensifier les contacts et informations entre les divers cantons. Le numéro 3/2016 a traité des relations très diverses entre Eglise, Etat et société à Genève (thème de la société laïque), dans le canton de Vaud (le religieux dans une société laïque… allant jusqu’à la reconnaissance d’autres communautés religieuses) et Bâle (un sécularisme pas toujours tolérant). Le numéro 4/2016 a thématisé les compétences des pasteurs au seuil de la société et dans leur formation. Tous les numéros d’Inter Pares peuvent être consultés sous www.pasteursetdiacres.ch/inter-pares

Internet: Nécrologe
La Société pastorale et la FEPS ont conjointement mis en ligne le site www.nekrologe.ch qui fait suite à l’ancien calendrier pastoral. Les Eglises cantonales ou les pasteurs peuvent publier des nécrologies le plus simplement du monde. Bien que le site soit bilingue, les entrées en français sont encore manquantes. Très utilisé à ses débuts, le site a moins reçu de nouvelles entrées par la suite. Les adresses des églises sont un autre projet élaboré conjointement avec la FEPS qui remplacera le calendrier pastoral. Les capacités manquant de tous côtés, ce projet n’a pas encore pu être mené à bien. Les connexions du site Internet www.pasteursetdiacres.ch sont désormais cryptées, ce qui permet d’améliorer la sécurité des échanges de données, en particulier dans la zone réservée aux membres inscrits. Le changement a nécessité quelques ajustements techniques, en particulier dans la liste des pasteurs directeurs de stage www.ausbildungspfarrerInnen.ch

Internet: communication
Il n’a pas été possible de procéder à l’amélioration rédactionnelle de la page d’accueil du site www.pasteursetdiacres.ch. Plusieurs tentatives pour trouver des correspondants dans les sections ont échoué. Pourtant essentielle, la communication entre la Suisse romande et la Suisse alémanique, entre les petites Eglises cantonales et les grandes, entre employeurs et employés n’a pas trouvé l’écho nécessaire en ligne. Bien qu’il y aurait beaucoup à dire sur les importants changements auxquels font face les structures ecclésiastiques et sur le quotidien des pasteurs dans les différentes régions, personne n’a pris la parole.

Projet d’étude
Werner Näf a lancé une étude sur les structures employeur/employé pour les pasteurs au sein des Eglises cantonales. Un groupe de travail intercantonal informel s’est réuni et a élaboré un projet d’étude en partenariat avec le Zentrum für Kirchenentwicklung (ZH). En dépit des nombreux entretiens entre les régions de Suisse, avec les Eglises cantonales et les facultés, ainsi que d’une présentation du projet d’étude par le professeur Ralph Kunz lors de la Conférence des Présidentes et Présidents d’Eglise (CPE), il n’a pas été possible de réunir les fonds nécessaires. Werner Näf a rédigé un article de synthèse qui résume les nombreux entretiens et les réflexions sur les «services consacrés dans les structures ecclésiastiques» et sur le thème «Gestion du personnel et pasteurs». Cet article a été publié dans Inter Pares 1/2017.

Divers liens
Le Comité soigne aussi divers liens notamment avec les formateurs de la formation continue, avec le fonds de solidarité, et avec la FEPS.
Voici en quelques lignes les axes principaux de notre travail de cette année.
Autor: Mark Haltmeier     Bereitgestellt: 16.06.2017    
 
aktualisiert mit kirchenweb.ch